[Miam Miam!] Petite éloge de la gourmandise…

Le choix d’1 gâteau n’est déjà pas très facile!

Campés devant la vitrine, en presque parfaite maîtrise du réflexe de Pavlov, il faudra pourtant bien parvenir à choisir parmi les nombreuses tentations qui s’offrent sous nos yeux.

Sensibles aux couleurs, aux souvenirs du chocolat qui craque sous la dent, de l’amertume de l’agrume qui réveille les papilles, de l’épice qui surprend ou encore de l’ingrédient qu’on n’attendait pas forcément.

Se dire, si aujourd’hui, on a envie de croquant, de fondant..?

C’est un vrai supplice!

On gagne du temps en demandant, ce que celui-ci ou encore celui-là, pourraient bien contenir!

Et, quand enfin, on tient notre choix! La question arrive « Vous faut-il autre chose? » Peut-être que le choix aurait été plus simple si de 1 nous avions déjà décidé que 2 c’était mieux.

Être raisonnables? Pourquoi? Après tout la frustration n’apporte jamais rien de bon.

Quelle étrange relation entretient-on avec le gâteau? Porte-drapeau de la gourmandise!

Coupables résignés, à ne pas écouter sa raison, ou alors celle du plus gourmand.

On toise le client suivant, un court instant, frimant de pouvoir tout choisir! Peut-être même tout prendre…faire la razzia.

Ou bien stressés, à notre tour, derrière celui qui prend toujours trop de temps à choisir. Pitié, il ne peut pas avoir les mêmes goûts que nous! Et, quand enfin il choisit, on prie pour que ce ne soit pas le dernier et que notre choix soit préservé.

Mis de côté notre égoïsme gourmand, il est maintenant venu le temps de mutualiser, pour (peut être?) partager le 3 ème gâteau? Celui que l’on n’aurait pas osé assumer seul. Histoire de rendre plus léger ce petit pêcher de gourmandise!

Reste le précieux moment du paquet…gâteaux bien calés. Tout d’abord dans l’emballage puis dans le panier pour être sûr de pouvoir à nouveau contempler l’éphémère.

Rassurez-vous! Ce long délire a été rédigé bien après. Le gâteau qu’il soit petit ou gros, seul ou plusieurs, ne tolère pas le manque de fraîcheur.

Aujourd’hui, nous avions envie d’agrumes et de fruits, d’acidité et de couleurs!

Comme, presque chaque week-end, nous sommes postés devant la banque de notre cher pâtissier chocolatier Adrien (La Gâterie – Vienne) et, notre choix n’a pas été simple.

 

 

Les éclairs d'Adrien.
Les éclairs d’Adrien.

Nous avons choisi 2 éclairs. Tous deux avec une base de crème vanille. Avec de l’abricot pour le premier et un duo cassis violette pour le second. Et, une nouvelle fois, nous nous sommes régalés…

Avec gourmandise, C&V.

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Carole dit :

    J’adore vos dimanches !

    J'aime

  2. Vic dit :

    ça fait tellement envie !

    Aimé par 1 personne

    1. Difficile en effet de résister…

      J'aime

  3. J’adore! même combat sur le choix! 🙂
    Une tuerie ces photos!

    Aimé par 1 personne

Cela vous a plu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s