Retour à Rousset-les-Vignes « MMMMM ».

Il faut emprunter la route touristique, sortir des grands axes, lever le pied et s’imprégner des paysages.

Aujourd’hui, nous nous sommes échappés en Drôme Provençale. A cette saison, le paysage est magnifique et l’afflux de touristes encore raisonnable. Les champs de lavandes sont conformes aux cartes postales, se teintent de violet mauve. La période de floraison n’est pas si longue, même si il existe différentes variétés. Certaines sont plus tardives. Venir trop tôt ou trop tard était devenu, pour nous, une spécialité. Cette fois-ci, on est verni. On ne compte plus les champs couverts de lavande.

Entre Grignan et Nyons, nous étions tombés amoureux d’un petit village: Rousset-les-Vignes.

On y roule au pas s’imprégnant des lieux. Le panorama est à tomber avec une vue imprenable sur les vignes environnantes.

Il est midi passé et, comme bien souvent, on est parti sans trop d’idées, laissant le hasard décider de nos étapes. Ce n’est pas tout à fait vrai aujourd’hui 😉  car on se rappelle tout à fait ce petit coin plein de charme. Nous avions passé quelques heures à rêvasser à la terrasse d’un petit restaurant « Le Cercle ».

Garés à l’ombre des platanes, à présent que la voiture est à l’abri, nous prenons l’assaut de la terrasse. On hésite avec l’ombre des canisses, on choisit la vigne vierge. Au dehors, le soleil cogne.

On se laisse tenter par le menu du jour. Ici, tout est fait maison.Les plats sont simples et délicieux.

Une salade mêlée avec quelques tomates et de la pastèque. Une grosse part de brandade de morue gratinée juste ce qu’il faut! Une sauce vinaigrette légèrement relevée à l’estragon. On aime.

On n’oublie pas le dessert. Un petit flan au miel de lavande, quelques fruits d’été. On reste dans le ton.

Le service est décontracté.

On ferait bien étape plus longtemps.

Comme ce petit lézard (que l’on a même caressé 🙂 ) qui à élu domicile depuis quelques mois dans un des pots bordant la terrasse, semble se contenter d’avoir du gîte et du couvert.

On se promet de revenir à l’automne. Le chef cuisine le gibier. Il faut penser à l’appeler avant. Rendez-vous est pris. On vous en reparlera sûrement…

5 Miam pour ce petit coin de paradis plein de simplicité.

Avec gourmandise, C&V.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Carole dit :

    Je ne sais pas comment vous faites pour trouver l’adresse parfaite.
    C’est un régal ce menu !
    Bon après midi 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Il y a une période où l’on aimait bien partir avec notre brosse à dents etc à l’aventure. Aujourd’hui, on est sûrement moins aventurier (si on peut appeler ça de l’aventure 🙃). En fait, l’aventure est parfois pas très loin, il suffit de penser à lever la tête, ouvrir les yeux…Bises.

      Aimé par 1 personne

Cela vous a plu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s