Une histoire de coeur(s)…

Rate this post

Mon coeur est une éponge.

Mon cœur n’est pas en pierre

Mon coeur est déjà pris

Le coeur sur la main

Le coeur sec

Le coup de coeur

Mal au coeur

Hauts le coeur

Au coeur des saisons

La gastronomie met les sens au coeur de l’assiette

Le coeur est souvent la partie noble

Haut les coeurs

Le cœur à l’ouvrage

Ça se partage un coeur?

Pénétrer au coeur

Connaître par coeur

Être au coeur

Viser le coeur

Tenir à coeur

Celui-ci?

Il est coulant et crémeux à souhait avec un léger duvet qui s’efface sous les doigts.

Il cède sous la lame du couteau et se termine à la cuillère. Il s’affale sur le bon pain du boulanger avant d’être englouti.

Ce coeur est un fromage…

Coeur de fromage...fromage en coeur.
Coeur de fromage…fromage en coeur.

Avec gourmandise et petit délire, C&V.

4 commentaires

  1. Carole dit :

    Jolie poésie autour d’un bien beau fromage.
    Bonne soirée les Gourmands, bises.

    1. Merci Carole! Plus des mots jetés que de la poésie…Merci pour le compliment néanmoins! Bonne soirée.

  2. Quel est donc ce fromage dont vous parlez si bien ?
    J’en connais un, en forme de cœur. Mais il n’est pas fondant comme vous le décrivez. C’est le Neufchâtel,
    Pendant la guerre de Cent Ans, pour les fêtes de fin d’année, la légende raconte que les jeunes filles offraient aux soldats anglais des fromages en forme de cœur pour témoigner de leur amour.
    Bon dimanche à vous !!

    1. Hé hé merci pour ce complément!
      Ce fromage-là s’apparente davantage à un Saint-Marcellin sans en avoir l’appellation! Il fait régulièrement mouche quand on le repère sur notre marché auprès de notre petit crémier…il finit dans notre panier…
      Merci pour ton indulgence aussi 😉 !

Les commentaires sont fermés.