[Plus une miette…] Les bugnes de mon enfance.

 » Les bugnes seront sur la table…n’oublie pas tes clés si nous ne sommes pas là… »

Il y a des messages qui font chaud au coeur et qui vous transportent instantanément des années en arrière.

Au temps, où au retour de l’école, au fil des pas qui nous guidaient à la cuisine, on devinait que maman avait préparé ses bugnes.

Je me souviens de la pâte étalée sur la table grâce au rouleau à pâtisser de fortune. Une bouteille en verre baptisée pour l’occasion. Les bugnes encore chaudes saupoudrées de sucre semoule s’empilaient dans de grands plats.

Fines et croquantes, c’est bien comme cela que je les aime.

Il fallait ensuite faire preuve de la plus grande sagesse pour ne pas les engloutir trop rapidement. Les plats que l’on voyaient grands devenaient alors trop petits. En piocher une…voire deux sans que cela ne se remarque trop! Ne pas céder trop vite à la cette gourmandise égoïste et, penser un instant à en laisser pour les autres.

Ce dimanche après-midi, nous sommes passés chez mes parents. La porte était close. Nous avions bien pensé à prendre nos clés. Sur la table de la cuisine une boîte nous attendait accompagnée d’un petit mot  » Comme promis, voici les bugnes. Bisous et à bientôt ».

Balayé le sentiment de culpabilité, nous sommes repartis avec notre butin et, ravis de ce souvenir gourmand d’enfance.

 

Bugnes fines et craquantes.
Bugnes fines et craquantes.

 

Voici la recette.

Charge à vous de mettre votre dose d’amour.

Il y a des plats qui résistent aux années et vous donnent un « goût d’avant ».

 

Ingrédients:

  • 250 g de farine
  • 50 g de sucre
  • 2 oeufs
  • 50 g de beurre

La recette:

  1. Dans un saladier, mélanger les oeufs avec le sucre.
  2. Ajouter environ 100g de farine. Mélanger.
  3. Ajouter le beurre fondu. Bien mélanger.
  4. Ajouter le reste de farine.Mélanger. Terminer avec les mains. La pâte se détache et forme une boule.
  5. Réserver la pâte une nuit au réfrigérateur.
  6. Le jour J…
  7. Partager la pâte en 8 boules.
  8. Mettre un peu de farine sur le plan de travail et étaler la pâte au rouleau à pâtisser. Rajouter un peu de farine si la pâte colle au rouleau.
  9. Avec une roue cannelée, découper des losanges [laisser libre cours à votre imagination!].
  10. Faire frire les morceaux dans un bain d’huile neutre [type huile de pépin de raisin] pendant 2 à 3 minutes jusqu’à coloration moyenne en retournant à mi cuisson. Egoutter et placer sur du papier absorbant.
  11. Terminer en saupoudrant de sucre.
  12. Savourer.

 

 

Avec gourmandise, C&V.

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ta maman fait des merveilles! Que du bonheur! Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. La cuisine est faite d’émotion. Se souvenir, partager…Bisous.

      Aimé par 1 personne

  2. wattoote dit :

    humm j’en prendrais bien quelques unes

    Aimé par 1 personne

  3. Carole dit :

    J’ai bien envie d’en faire, cela semble si simple et pourtant rempli d’amour !
    Bonne journée, bises.

    Aimé par 1 personne

    1. Peut-être pas très light…Il y a plusieurs recettes avec ou sans levure donnant des bugnes plus gonflées….avec ou non de l’eau de fleur d’oranger. Pour ma part, je préfère de loin les craquantes et laisse à ma chère mère le privilège de les faire et à moi celui de les déguster…
      Bonne journée Carole.

      Aimé par 1 personne

  4. Quel beau texte! Tu m’as donné super envie avec ces bugnes remplis d’amour 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci. Si la cuisine, la pâtisserie ne mapportent plus d’émotion…je veux bien entamer une grève de la faim!
      Après tout se nourrir, même s’il s’agit d’un acte vital, doit se faire avec plaisir. Je balaie du revers de la main tout ce qui est insipide ou sans personnalité…trop lisse. Bien sûr, il y a des moments où cela est moins évident. Lorsque ton ventre ou celui de ta petite tribu crient famine, lorsque tu n’as pas le temps…
      Ces moments-là doivent être des moments de partage, d’apprentissage…
      Désolé…je m’emballe…
      Merci encore bon week-end.

      Bises

      P.S. continue de ton côté à nous régaler de tes récits ou partages! Ceux-ci nous amusent même si parfois on pourrait se sentir un peu extraterrestres car nous n’ayant pas de tribu…

      Aimé par 1 personne

      1. J’applaudis tes propos!! 😄 car même si parfois le temps presse on fait en sorte que le repas est une mini fête! On y tient tous beaucoup! (Et merci pour tes compliments 😉) bonne fin de journée

        Aimé par 1 personne

      2. Bonne fin de week-end…

        Aimé par 1 personne

  5. Merci pour ce bel article qui m’a replongé aussi dans mon enfance. Je n’ose pour le moment pas faire de bugnes car j’ai un peu peur de les rater et ne pas retrouver ce goût; mais votre recette me titille et je sens qu’il faudra bien que je me lance pour transmettre à mes enfants cette gourmandise.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire. Après tout même si les tiennes sont différentes ( elles le seront 😆), tes enfants garderont à leur tour un souvenir….

      Aimé par 1 personne

Cela vous a plu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s