🍝 Quelle(s) pñte(s) pour quelle(s) sauce(s)?

Nous sommes souvent dĂ©semparĂ©s devant les Ă©tals de pĂątes et choisissons par dĂ©pit un peu toujours les mĂȘmes.

Nous avons cherchĂ© Ă  y voir plus clair 🧐 …

Voici quelques informations piochĂ©es ici-et-lĂ  et, mises Ă  notre sauce…

Des pĂątes, plein de pĂątes…

Fraßches ou sÚches, aux oeufs, blanches ou complÚtes, il en existe plusieurs centaines de  variétés. Savez-vous comment les choisir et quelles sont leurs différences ?

En voici quelques unes pour exemple et, souvent les plus utilisées :

800px-Pasta_2006_2

 

  • Bucatini → spaghetti gĂ©ant avec un tout petit trou
  • Cannelloni →  gros tubes farcis de ragoĂ»t ou d’une autre sauce
  • Capellini →  en forme de petits cheveux
  • Conchiglie → en forme de coquillage
  • Farfalle → pĂątes en forme de papillon
  • Fettuccine →  tagliatelles romaines longues et plates
  • Fusilli → petites pĂątes en forme de spirale
  • Lasagne →  larges feuilles de pĂątes plates, blanches ou vertes
  • Maccheroni →  pĂątes en forme de petits tubes autrement nommĂ©es macaroni
  • Penne → sorte de tuyau biseautĂ©
  • Puntine →  en forme de petits points
  • Ravioli →  en forme de petits coussins, ces pĂątes sont fourrĂ©es de ragoĂ»t, d’épinard etc..
  • Spaghetti → pĂątes fines, longues et rondes
  • Tagliatelle → pĂątes Ă©troites et fines
  • Tonnarelli →  spaghetti carrĂ©, blanc ou vert
  • Tortellini →  pĂątes fourrĂ©es en forme d’anneaux souvent servis avec un bouillon
  • Tortelloni → la taille au dessus des Tortellini
  • Ziti →  spaghetti gĂ©ant avec un grand trou

Nutrition

Les pĂątes apportent beaucoup de glucides complexes avec un faible taux de matiĂšre grasse.

Elles permettent donc un large apport d’énergie tout en Ă©vitant un trop plein de calories.

Selon le type de pĂątes, le poids cuit est 2,5 Ă  3 fois plus important que le poids non cuit. On en tiendra compte pour Ă©viter de gaspiller ou, faire dĂ©border son assiette 😉.

Il faut compter 250 kcal pour 70 g de pñtes crues, ou 210 g cuites.

Mieux vaut les associer Ă  des lĂ©gumes et les consommer sans ajout de graisse. Leur charge Ă©levĂ©e en glucides et leur faible teneur en lipides en font l’aliment idĂ©al des sportifs. Il est recommandĂ© de rĂ©duire les portions et de les cuisiner al dente lors des rĂ©gimes. Les pĂątes ont aussi un fort pouvoir de satiĂ©tĂ©, qui permet d’éviter le grignotage entre les repas.

Comment les choisir?

Deux critĂšres sont importants dans le choix des pĂątes :

  • l’aspect : → elles doivent ĂȘtre de couleur jaune clair lĂ©gĂšrement ambrĂ©. La surface doit ĂȘtre mate et uniforme sans tĂąches.
  • la texture → les pĂątes ne doivent pas s’agglutiner dans la casserole. A la dĂ©gustation, leur Ă©lasticitĂ© est un gage de qualitĂ©.

Quels types de pĂątes pour quels plats ?

Il faut savoir qu’outre l’aspect visuel, toutes les formes et textures diffĂ©rentes que l’on peut trouver sur le marchĂ© ont aussi un intĂ©rĂȘt gustatif. Chaque forme a son caractĂšre, son mode de prĂ©paration spĂ©cifique et dĂ©termine son association avec la sauce.

  • Les pĂątes creuses [macaronis courts, escargots] pour les plats en sauce  → la sauce va se loger au cƓur des pĂątes et sublimer le plat. Cela Ă©vite aussi que la sauce ne reste au fond de l’assiette.
  • Les pĂątes Ă  texture rugueuse [cannelloni, gnocchi] pour les sauces Ă  la crĂšme → elles absorbent trĂšs bien la sauce et s’accommodent aussi des petits morceaux (lardons ou petits lĂ©gumes par exemple).
  • Les pĂątes coupĂ©es [macaronis, penne] pour toutes les sauces → aussi bien Ă©paisses que lĂ©gĂšres. Elles sont aussi dĂ©licieuses en gratin ou en salade.
  • Les pĂątes longues creuses pour une sauce Ă©paisse comme la sauce carbonara.
  • Les pĂątes fines et longues [Capellinis] pour les sauces lĂ©gĂšres → sauce tomate, pesto ou juste un filet d’huile d’olive.
  • Les pĂątes longues et larges [tagliatelles, fettuccine ou papardelles] pour une sauce plus copieuse → Ă  la crĂšme, aux champignons ou au fromage. Par exemple pour ces tagliatelles aux champignons .

Bien les préparer :

  • Il faut compter 1 litre d’eau pour environ 100 g de pĂątes et couvrir la casserole pour Ă©viter les dĂ©perditions de chaleur. Mettre de l’huile n’apportera rien Ă  la cuisson. Au contraire, elle peut empĂȘcher les pĂątes de cuire correctement. Il est prĂ©fĂ©rable de saler l’eau.
  • L’égouttage doit ĂȘtre modĂ©rĂ©. S’il reste un peu d’eau sur les pĂątes, c’est tant mieux ! La sauce adhĂ©rera davantage et elles ne perdront pas leur glissant.
  • Pour les consommer froides, il est conseillĂ© de les enduire lĂ©gĂšrement d’huile lorsqu’elles sont encore chaudes et de les laisser refroidir ainsi.

Avec gourmandise, C&V.

Vous pouvez aussi retrouver sous cette rubrique, quelques exemples de recettes de pĂątes → 👹‍🍳 PĂątes đŸ‘©â€đŸł

Comme par exemple..

[Pasta!] 🍝 Spaghettoni al pesto.

[9 minutes, montre en main!] 🍝 Une assiette de pñtes et quelques bla-bla.

[La cucina della mamma!] 🇼đŸ‡č Les lasagnes des Gourmands.

 

6 commentaires

  1. Nadia dit :

    Je suis trop fan de pñtes, je les connais toutes, 🙂 !

    1. Incollable donc 😉!

  2. francefougere dit :

    Excellents conseils – merci ! Savoureuses pĂątes – qui me font voyager en Italie. amicalement – france 🙂

    1. Nous nous sommes dits que d’autres devaient avoir les mĂȘmes questions existentielles…Bises😉

Les commentaires sont fermés.