[Gênes] Grand Hôtel Savoïa ***** et, petite découverte de Gênes.

Nous avons profité d’un long week-end [un peu rallongé] pour découvrir [un peu plus] de notre cher voisin: l’Italie.

Nous voilà donc en route pour la Ligurie cette région du Nord Ouest de l’Italie.

Pour notre première escale, nous avons choisi Gênes.

Gênes est aujourd’hui l’un des principaux port d’Italie.

Un peu d’histoire…

Elle possède un large centre historique avec ses palais, ses ruelles étroites.

Gênes s’est développée depuis l’antiquité autour de sa flotte marchande. On disait de Gênes à l’époque…

« C’est un port où règnent les riches familles d’armateurs, la ville grimpe vers le ciel pour voir arriver les navires, c’est avec ses palais à huit étages, la « New York » du Moyen Âge.

Il n’y a pas de rues rectilignes à part la via Garibaldi (Strada nuova) mais des palais, tours, véritables quartiers fortifiés des familles patriciennes avec leurs églises et sanctuaires. »

Gênes est une ville qui transpire l’histoire, il ne faut pas hésiter à parcourir ses rues et ses ruelles, le temps semble s’être arrêté.

« Le centre historique de Gênes conserve des trésors artistiques et architecturaux inscrits depuis 2006 au patrimoine de l’UNESCO. Il s’agit des « Strade Nuove »  (Rues Neuves) qui accueillent les magnifiques « Palazzi dei Rolli » (Palais des Rolli): des demeures nobiliaires de style Renaissance et baroque, bâties entre le XVIème et le XVIIème siècle. Ces élégants palais, qui représentaient la richesse de Gênes aux yeux du monde, étaient inscrits dans des registres spécifiques  (les rolli) à travers lesquels étaient élues les résidences qui auraient dû accueillir les invités d’Honneur.

Les quarante-deux palais classés au patrimoine de l’Humanité et entièrement restaurés, constituent le premier exemple en Europe de planification urbanistique conçue par les autorités administratives avec un plan unitaire qui répond à de spécifiques mesures d’organisation et de représentation.

C’est en 1551, durant la période de plus grande splendeur de la République, que commencèrent les travaux de construction des Strade Nuove, destinées à devenir les « quartier aisés » de la ville: c’est ici que se trouvaient les résidences des plus importantes familles de l’aristocratie de l’époque, la nouvelle classe du gouvernement. Les premiers « rolli » furent officialisés en 1576 et contenaient une liste des palais classés selon différents « bussoli » (des critères de classement basés sur la qualité), un peu comme il arrive aujourd’hui pour le classement des hôtels sur la base de l’attribution des étoiles. 

L’élégance architecturale des palais, la grâce des façades, la richesse des décors et des œuvres d’art se trouvant à l’intérieur, ainsi que les imposants escaliers d’entrée et les cours intérieures avec leurs splendides loggias et jardins verdoyants, en font un lieu à visiter absolument unique.    

Les palais les plus prestigieux, classés dans la première catégorie des rolli, se trouvaient dans la via Lomellini, dans la via Garibaldi et dans la via Balbi. 
Parmi les plus beaux palais, se distinguent le palais Rodolfo e Francesco Maria Brignole aussi appelé Palazzo Rosso (Palais Rouge) du XVIIème siècle et les palais du XVIème siècle Luca Grimaldi, aussi dit Palazzo Bianco (Palais Blanc) et Niccolò Grimaldi ou Doria Tursi qui est le plus majestueux palais de via Garibaldi. Ces trois demeures accueillent actuellement la première section des Musées de la Strada Nuova et d’importantes collections d’art italien, flamand et espagnol, parmi lesquelles nous retrouvons des œuvres du Guerchin, de Veronèse, d’Anton Van Dick, du Caravage, ainsi que la célèbre “Madelaine repentante” de Canova.

Dans la via Balbi nous retrouvons le Palais Royal du XVIIème siècle, construit à la demande de la famille Balbi, et résidence, au XIXème siècle, de la maison de Savoie. Le palais, qui est actuellement un pôle muséal qui compte 23 salles, reste imprimé dans la mémoire de chaque visiteur pour son atrium monumental et ses stucs du XVIIème siècle ainsi que pour son jardin suspendu, pour l’appartement noble du deuxième étage, la Salle du Trône, le Salon de Bal et la Galerie des Miroirs. 

A l’adresse largo Eros Lanfranco, nous retrouvons le palais Doria-Spinola, construit pour l’amiral Antonio Doria, appartenant à la même famille du plus célèbre Andrea Lanfranco, avec ses magnifiques salons, sa cour d’époque de la Renaissance et les fresques de la Sala degli Arazzi (Salle des Tapisseries) et du Salon. Le palais Durazzo-Pallavicini, avec ses élégantes colonnades d’époque de la Renaissance, son escalier et ses jardins est tout aussi ravissant. « 

[Source Idées de voyage Italia]

Notre escale…

Nous résidions, au coeur de Gênes, au Grand Hotel Savoïa*****.

Un hôtel construit à la fin du 19 ème siècle qui accueillit au fil de son histoire prestigieuse des membres de familles nobles et royales d’Italie et d’Europe, des personnalités du monde politique ainsi que des célébrités.

Le Grand Hotel Savoïa offre un cadre raffiné et flamboyant avec des sols en terrazzo, des plafonds hauts et un mobilier opulent. La décoration évoque celle d’un paquebot transatlantique rappelle la vocation maritime de la ville de Gênes.

 

On a aimé…

  • La situation idéale pour flâner dans le Port Antique.
  • L’accueil et la disponibilité
  • L’ambiance cosy.
  • La chambre spacieuse.
  • La terrasse du dernier étage qui permet d’avoir une vue panoramique sur le port. 

Nous aurions aimé…

  • Tester peut-être le restaurant de l’hôtel mais il existe de nombreuses adresses où l’on peut découvrir les différentes spécialités de la cuisine italienne à la gênoise.

 

 

On flâne côté rues…

Même si les ruelles étroites (les caruggi) sont parfois moins accueillantes, on les préfère aux grands axes où la circulation est beaucoup trop dense.

Rues étroites…
vraiment étroites…[Partage de descente d’eau pluviales?]
les ruelles peuvent sombres…on ne sent pas pour autant en insécurité.

Ne pas hésiter à quitter le port pour rejoindre les sommets de la colline pour avoir un joli panorama sur la ville…

Des rues qui serpentent et vous emmènent pas à pas sur les hauteurs de la ville…

Lever les yeux…

P1030835

Le linge aux fenêtres…c’est aussi cela l’Italie…

Le temps d’une pause…

On ne peut pas passer à côté d’un petit café sur une petite place ou dans une petite rue étroite. Nous vous confierons toutes les adresses que nous avons découvertes.

Retenez déjà…

Le Café Latino. L’accueil est sympa. Nous n’avons pas testé leur cuisine mais il est situé sur une place assez grande à l’abri de la circulation.

P1030863

 

Le Cafè Latino

Piazza dell’Erbe, 22R,
16123 Genova, Italie

Téléphone : +39 349 329 85

 

Situé dans une ruelle étroite, Tazze Pazze est un petit corner qui dispose d’une petite terrasse mais ici on prend surtout un café sur le pouce. Les cafés sont délicieux.

P1030847

Tazze Pazze

Via Faliero Vezzani, 60r,
16159 Genova, Italie
Téléphone : +39 320 077 4683

Côté port…

Petits bateaux que l’on préfère aux gros paquebots.  La présence des paquebots et les cargos rappellent que Gênes est un port marchand.

Les petits bâteaux...

P1030887

P1030884

P1030878

P1030871

P1030870

Les énormes paquebots de croisère...

P1030889

P1030892

Vestige du passé
Vestige du passé

En résumé, Si vous souhaitez découvrir Gênes, il faudra prévoir au moins 2 jours.

Pour vos visites, vous n’aurez pas besoin de voiture. D’ailleurs le centre historique est presque entièrement piétonnier. Tant mieux car les axes qui l’entourent sont souvent hyper chargés et, on a pas trop envie de s’y attarder.

 

Nous avons découvert ce blog  [Toujours être ailleurs!]. Sa rédactrice fait beaucoup plus qu’un résumé de tout ce que l’on peut découvrir. Nous nous en sommes inspirés pour nos visites…

Nous n’avons pas eu le temps de découvrir l’aquarium pourtant l’un des plus grands d’Europe. A notre grand désespoir. Il y avait beaucoup de monde. Une raison de revenir?

Si, vous en avez « plein les pattes », préférez une balade en bateau (3€ /personne) à la balade en bus (15 € / personne; hors de prix). Le bateau vous permettra de prendre toute la dimension de l’activité portuaire de Gênes.

Pour faire quelques emplettes, on vous conseille l’enseigne Eataly (achat en ligne possible). Il propose un large choix de produits italiens. Autant dire que nous nous sommes chargés de riz à risotto et de pâtes…

Dans de prochains articles, nous vous détaillerons comme promis les adresses qui ont brillé nos pupilles et régalé nos papilles…

Les Gourmands Disent en goguette, C&V.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. On s’y croirait… merci beaucoup pour cette jolie visite! 😄

    Aimé par 1 personne

    1. Une petite parenthèse italienne bien agréable…Tchao Laurence 😙

      Aimé par 1 personne

Cela vous a plu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s