[Une touche d’Asie..] Saint-Jacques en nage.

Rate this post

Une petite touche asiatique pour notre thème Novembre le mois Soupe avec quelques Saint-Jacques dans un bouillon épicé au brocoli et poireaux

Cette recette peut-être adaptée avec des crevettes par exemple. Le brocoli peut-être également remplacé par du chou romanesco.

Saint-Jacques dans un bouillon épicé au brocoli et poireaux
Saint-Jacques dans un bouillon épicé au brocoli et poireaux

Ingrédients:

  • 8 à 10 noix de Saint-Jacques tout dépend la grosseur
  • 1 petite tête de brocoli
  • 1 morceau de gingembre
  • 1 poireau
  • 2 échalotes
  • 30 cl de crème de coco
  • 1/2 citron vert
  • 500 ml de bouillon de volaille
  • Quelques brins de coriandre
  • Piment du Rajasthan Épices Roellinger

La recette:

Préparer les légumes

  1. Peler et émincer les échalotes.
  2. Emincer finement le poireau.
  3. Détailler le brocoli en petits bouquets.
  4. Peler et Râper le gingembre.

Dans une casserole

  1. Faire bouillir le bouillon de volaille
  2. Ajouter les échalotes, le brocoli, le poireau et laisser cuire 5 minutes.
  3. Ajouter la crème de coco, le piment, le jus de citron et son zeste ainsi que le gingembre. Poursuivre la cuisson 5 minutes. [Temps nécessaire à la cuisson des Saint-Jacques].

Au four

  1. Placer vos Saint-Jacques sur une plaque de cuisson. Rappel de la recette Nos Basiques : la cuisson des Saint-Jacques

Dressage…

  1. Repartir la nage dans vos assiettes et les Saint-Jacques
  2. Ajouter la coriandre ciselée et effeuillé
  3. Servir aussitôt.

 

Saint-Jacques dans un bouillon épicé au brocoli et poireaux
Saint-Jacques dans un bouillon épicé au brocoli et poireaux
20151231_212655.jpg
Dans une casserole, ajouter les échalotes et le poireau…
20151231_213551.jpg
Ajouter ensuite les fleurs de brocoli et la crème de coco…
20151231_213530.jpg
En fin de cuisson, terminer par la préparation des Saint-Jacques.

Avec gourmandise, C&V.

2 commentaires

  1. Carole dit :

    Voilà une belle assiette !
    Bonne soirée, bises.

    1. Merci Carole.

Les commentaires sont fermés.