Suprême sauce bisque. Caviar de céréales.

Vous a-t-on déjà dit combien nous attendions avec impatience le jour du samedi. . Samedi matin plus particulièrement. A l’heure du marché. Même si nous avons du mal à décoller et la perspective de rentrer les bras hyper chargés. Nous ne manquerions pour rien au monde ce petit rendez-vous avec nos petits producteurs.

Ce matin, nous avons mis dans notre panier un beau suprême de volaille qui bien sûr ne fera pas saliver le véganophile mais qui est un peu à chaque fois un petit défi pour nous. Même si nous choisissons  généralement toujours le même mode de cuisson [au four, l’avantage su suprême réside dans une cuisson au tour de l’os, la chair reste tendre et sans trop se dessécher], nous cherchons chaque fois une nouvelle manière de l’accommoder.

Pour cette suggestion, nous avons pioché une nouvelle fois dans nos réserves. Une nouvelle occasion aussi de vous rappeler qu’en cuisiner, il est si simple de donner une seconde vie à certains ingrédients qui étaient si vite destinés à rejoindre la poubelle.

Nous l’avons accompagné d’une sauce à base de carapaces de crevettes et de petits épeautre.

Petit aparté sur le petit épeautre.

Lorsqu’on parle d’épeautre, on désigne souvent le grand épeautre. Ces 2 variétés sont cousines du blé. Celui-ci est assez proche d’un blé tendre que ce soit en terme de qualité nutritionnelles [riche en gluten] que d’un point de vue du rendement de sa culture. C’est cette variété que l’on utilisera pour la préparation de pain et divers gâteaux.

Le petit épeautre quant à lui est d’un rendement plus faible [végétation plus longue, décorticage plus long] mais a besoin de moins d’eau et pesticides. Il est très ricehs en fibres et protéines. On la nomme parfois [d’où le titre ;-)!] le « caviar des céréales »…

P1100676

 

 

Ingrédients:

Pour 2 personnes…

  • Suprême de volaille [Maison Alvès]
  • Sauce crustacés
  • Petit épeautre semi complet (20 cl).
  • 25 g de beurre
  • Fleur de sel

La recette:

Pour la préparation de la sauce aux crustacés, suivre le lien.

  1. Mettre à [re]chauffer à feu doux sans bouillir.
  2. Monter la sauce au beurre en ajoutant le beurre [hors du feu] tout en mélangeant avec un petit fouet. La consistance ne doit être pas trop liquide de manière à bien napper la volaille. 

Pour la cuisson du suprême de volaille…

  1. Préchauffer le four à 220°C.
  2. Enfourner à four chaud, la volaille déposée dans un plat à gratin. Cuisson 30 à 45 minutes suivant la taille du morceau. Lorsque la volaille commence à prendre des couleurs [à dorer], l’arroser avec un peu d’eau. Renouveler l’opération tout au long de la cuisson pour éviter que la chair ne se dessèche.

Cuisson du petit épeautre…

  1. Mettre à cuire à feu moyen dans 3 x son volume en eau pendant 15 à 20 minutes [nul besoin d’égoutter!].

Dressage… 

  1. Placer sur vos assiettes une part de petit épeautre, un des filets du suprême puis napper la volaille encore chaude de sauce.
  2. Terminer par une pincée de fleur de sel. Déguster.

 

 

P1100677

Avec gourmandise, C&V.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. laura dit :

    le petit épeautre, j’adore !

    Aimé par 1 personne

    1. On n’y pense pas toujours mais effectivement, c’est super bon…

      J'aime

Cela vous a plu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s