[9 minutes, montre en main!] 🍝 Une assiette de pñtes et quelques bla-bla.

9 minutes! C’est, Ă  quelque chose prĂšs, ce qu’il m’a fallu pour prĂ©parer cette recette.

[spaghetti tomate et filet de canette grillé]

P1140712

Le temps est un paramĂštre bizarre. « Trop peu » et, on a l’impression de ne pas en avoir assez pour faire quelque chose de correcte. « Trop » n’est pas non plus la panacĂ©e. On risque le « trop cuit! » … « le tout ça, pour ça! ». Le temps finalement est un sĂ©rieux alibi qui peut soit vous retenir de ne rien faire; ou bien, vous pousser Ă  vous dĂ©passer et, Ă  rĂ©ussir sur le fil.

[Sortir une sauce du congĂ©lateur que l’on a prĂ©parĂ© avec les derniĂšress tomates de l’Ă©tĂ©. Mettre Ă  rĂ©chauffer Ă  feu doux.]

[Mettre Ă  bouillir un grand volume d’eau]

Lorsque je jette dans l’eau bouillante salĂ©e la grosse poignĂ©e de pĂątes, je ne peux [presque Ă  chaque fois] m’empĂȘcher d’avoir une pensĂ©e pour le temps Ă©coulĂ©. Lorsque encore adolescent, le plat de pĂątes parraissait si accessible mais les ratages rĂ©guliers. Lorsque nous laissions prĂ©parer au petit frĂšre, le plat de tortellini façon carbonara qui Ă©tait loin d’ĂȘtre diĂ©tĂ©tique, mais qui avait l’immense mĂ©rite de laisser la main et, Ă  nous, celui de ne rien faire. La cuisine est faite de souvenirs, de moments comme ceux-ci qui rĂ©sistent au temps qui passe.

[Lorsque la sauce est chaude – au besoin la mixer – ajouter un peu de crĂšme. Assaisonner. GoĂ»ter. RĂ©server Ă  feu doux.]

[LĂącher les pĂątes dasn l’eau bouillante. 7 Ă  8 minutes pour une cuisson al dente]

Sans prĂ©tendre ĂȘtre aujourd’hui un cordon bleu, je mesure le temps qui passe, qui me sĂ©pare de mes dĂ©buts. Les fourneaux me sont moins Ă©trangers et, le plaisir arrive mĂȘme Ă  s’inviter. Ce plaisir de partager, de prĂ©parer, de reproduire les saveurs que l’on appris avec dans la cuisine familiale mais aussi celui d’explorer de nouveaux territoires.

Prendre le temps, prendre du plaisir.

[Au couteau, rĂ©aliser quelques fines tranches d’un filet de canette fumĂ©. Les faire saisir sur une pĂŽele chaude. D’un cĂŽtĂ© puis de l’autre…]

Seul ou Ă  plusieurs, attablĂ©s ou sur un coin de table, la cuisine est un partage, un Ă©change oĂč se mĂȘlent les mots, les saveurs, les Ă©motions.

[Cuisson terminĂ©e. Egoutter somairement les pĂątes. Les mĂȘler Ă  la sauce. Remettre sur le feu. Dresser selon votre inspiration].

[DĂ©guster].

9 minutes c’est Ă  peu prĂšs le temps qu’il m’a fallu pour Ă©crire ces lignes.

Avec gourmandise, C&V.

5 commentaires

  1. Carole dit :

    Quel plaisir de vous lire !
    Bonne soirée, bises.

    1. Merci Carole. Une petite envolĂ©e…en passant! Bonne soirĂ©e…

  2. missperle63 dit :

    Ces spaghettis avec cette petite une tuerie douce soirĂ©e 😘

    1. Merci. Quand simplicitĂ© rime avec gourmandise, cela nous convient…

    2. missperle63 dit :

      De rien oui c’est sĂ»r😘

Les commentaires sont fermés.