[Diététiquement vôtre…] Fondue moitié-moitié.

Même pas peur!

Entre les repas de Noël et du nouvel an, nous épargnons le temps d’une soirée saumons et foies gras pour une petite fondue.

Notre préférée est la fondue Suisse. La fameuse moitié-moitié que l’on prépare à partir de Gruyère Suisse et de Vacherin Fribourgeois. En général, ils sont en proportions égales. Mais, comme tout est question de goût, nous aurions tendance à « forcer » un peu plus sur le Gruyère Suisse en début de saison car le Vacherin est bien souvent plus doux [60/40 en somme!]. Il existe bien sûr plusieurs affinages pour les vacherins Fribourgeois [12 semaines, 17 semaines pour l’extra, jusqu’à 25 semaines pour l’Alpage].

 

Ingrédients:

Pour 2 personnes…

  • 200 g de Gruyère Suisse.
  • 200 g de Vacherin Fribourgeois
  • 1 bonne baguette de pain de campagne coupée en gros dés à la mie pas trop fraîche.
  • 1 gousse d’ail
  • 30 cl de vin blanc sec type Fendant du Valais ou un blanc de Savoie.
  • 3 cuillères à café de fécule de pommes de terre
  • Poivre du moulin
  • 1 petit verre de kirsch.

La recette:

  1. Râper les fromages. Réserver.
  2. Écraser la gousse d’ail et la frotter tout l’intérieur du caquelon.
  3. Délayer la fécule avec le vin blanc. Porter le mélange à ébullition.
  4. Ajouter les fromages et, faire fondre à feu doux sans cesser de remuer à l’aide d’une spatule en bois.
  5. Lorsque le fromage commence à fondre ajouter le kirsch et le poivre. Poursuivre la cuisson sans cesser de remuer sans porter à ébullition..
  6. Lorsque la texture est bien crémeuse, placer le caquelon sur le réchaud.
  7. Déguster avec les morceaux de pains piqués sur une fourchette à fondue [ou une simple fourchette si vous n’en avez pas! Il nous ai arrivé de préparer une fondue dans une petite cocotte en fonte avant d’avoir le matériel du parfait amateur!!]. N’hésiter pas à remuer régulièrement la préparation pour maintenir la texture homogène.

 

Avec gourmandise, C&V.