[Jeu de souvenirs…] 🍆 Aubergines Ă  l’Asiatique.

La rentrĂ©e se fait sĂ©rieusement sentir. Nos vacances sont dĂ©jĂ  loin mais pas oubliĂ©es. Nous ne cessons de voyager d’assiette en assiette, de cuisine en cuisine,…

Nos escapades laissent d’indĂ©lĂ©biles souvenirs culinaires, comme ancrĂ©s dans nos papilles, que nous n’avons de cesse de vouloir ressembler. Souvenirs rassemblĂ©s, nous ne cherchons pas Ă  rĂ©aliser la copie parfaite mais montons notre plat, notre recette en fonction de ces souvenirs et, « explosons de joie » lorsque nous [re]trouvons l’accord pas si Ă©loignĂ© du prĂ©cieux souvenir.

L’Asie fait partie de nos destinations culinaires prĂ©fĂ©rĂ©es. Nous aimons ce jeu de saveurs Ă  la fois douces, Ă©picĂ©es, chaudes,…

Nous avons choisi sur l’Ă©tal de notre marchĂ© de belles aubergines blanches. Celles-ci se tiennent un peu mieux Ă  la cuisson que les aubergines violettes. Elles restent plus fermes.

Nous avons joué avec les épices et, quelques nouveaux venus dans notre placard à épices.

Nous avons enfin trouvĂ© quelques feuilles de citron kaffir [de citron combava, si vous prĂ©fĂ©rez!]. Ce dernier a une saveur d’agrume bien plus prononcĂ©e que le citron vert.

Le galanga [ou gingembre chinois] est venu aussi complĂ©ter notre armĂ©e de plante aromatique. C’est un rhizome comme le curcuma ou le gingembre. Comme ce dernier, il a des notes citronnĂ©es mais est moins piquant.

Ingrédients:

  • 2 ou 3 aubergines blanches
  • 1 gros oignon
  • Huile d’olive
  • Lait et crĂšme [30 ml + 10 ml environ] 
  • Galanga sĂ©chĂ© [faute de frais]
  • Citronnelle sĂ©chĂ©e [faute de citronnelle fraĂźche]
  • 2 ou 3 feuilles de citron Kaffir
  • Sel
  • Curry vert
  • Coriandre fraĂźche.

La recette:

  1. Laver, essuyer puis couper les aubergines en dés.
  2. Dans un wok*, faire revenir les oignons Ă©mincĂ©s avec 1 bonne cuillĂšre d’huile d’olive [Faute d’huile de coco. Elle ne fait pas encore partie de notre assortiment d’huiles…, Ă  tester.] avec les dĂ©s d’aubergines pour les confire sans les laisser se colorer.
  3. Ajouter le lait et la crĂšme de coco avec les autres aromates. Nous rĂ©alisons un petit pochon avec un peu de tissu gaze avec les tiges de coriandre fraĂźche [nous avons rĂ©servĂ© les feuilles pour le dressage], les feuilles de citron kaffir, le galanga sĂ©chĂ©, la citronnelle sĂ©chĂ©e pour nous permettre de l’ĂŽter au moment de servir. Laisser mijoter Ă  feu doux pendant 45 minutes. La sauce crĂ©meuse doit bien napper la cuillĂšre. Rectifier au besoin l’assaisonnement.
  4. Servir en ajoutant quelques feuilles de coriandre fraßche. 

Vous pouvez dĂ©guster ce plat seul ou bien accompagnĂ© de riz. Un conseil pour la cuisson du riz, prĂ©fĂ©rez une cuisson en cocotte [cf notre recette] et, pensez Ă  bien laver votre riz avant de le cuire. Si, l’amidon est l’alliĂ© du risotto, il est l’ennemi du riz vapeur.

Avec gourmandise, C&V.

*Le wok permet de ne pas brĂ»ler les aliments et, convient Ă  la prĂ©paration de poĂȘlĂ©es de lĂ©gumes. Si le centre de la poĂȘle prend bien la chaleur, ses parois restent relativement froides. Les aliments ne se dessĂšchent pas tout en cuisant.

2 commentaires

  1. Jackie dit :

    J’adore avec du lait de coco et je me rĂ©gale avec ces parfums de terres lointaines que j’aime tant. Belle journĂ©e

    1. Merci Jackie. TrĂšs bel aprĂšs-midi…

Les commentaires sont fermés.