[Nouvelle vague…] đŸŠȘ HuĂźtres vapeur aux couleurs d’automne.

Nous avons envie de faire mentir ceux qui disent, un trop facilement, qu’il n’y a plus de saisons.

Il faut laisser le temps au temps…

ConcĂ©dons [peut-ĂȘtre] que celles-ci soient moins marquĂ©es? Il n’empĂȘche que certains produits arrivent de maniĂšre un peu prĂ©coce sur les marchĂ©s; souvent forcĂ©s par la main de l’homme. Il n’y a pas Ă  dire les tomates ne sont jamais aussi meilleures qu’en fin de saison, lorsque le soleil a bien fait son office. 

Suivre les saisons…

On vous Ă©pargne le discours Ă©co responsable [quoi que!] « Manger de saison, c’est profiter de produits Ă  pleine maturitĂ© [donc meilleurs], prĂ©sents souvent en abondance [donc moins chers]! ». AprĂšs, si vous trouvez un quelconque snobisme Ă  manger des fraises en dĂ©cembre [sous nos latitudes],  on ne peut dĂ©cidĂ©ment plus rien pour vous!

Notre bon vieux marchĂ© de Vienne [IsĂšre][soit disant le 2 ou 3 Ăšme marchĂ© de France] compte pas mal de petits producteurs. Nous avons pris nos habitudes chez bon nombre d’entre eux. Au fil du temps, nous avons appris Ă  nous caler sur leur production, Ă  ne pas craquer [tout de suite] sur les produits primeurs [ou avec raison]. MĂȘme si, pour des questions d’organisation et, un souci Anti-Gaspi nous essayons de construire nos menus de la semaine avant de prendre nos paniers, ce que chacun propose rythme et conditionne nos repas. 

Quand la mer vient Ă  nous…

A partir de la fin septembre, nous avons plaisir Ă  retrouver un petit ostrĂ©iculteur qui vient le temps d’un week-end vendre sa production sur les marchĂ©s de la rĂ©gion. Il Ă©lĂšve moules et huĂźtres sur l’Ă©tang de Thau. Il est prĂ©sent sur notre marchĂ© jusqu’Ă  la fin du Printemps.

Concensus gourmand…

Si, j’adore dĂ©guster les huĂźtres fraĂźches [avec un simple filet de citron], je n’aime [ni ne sais] les ouvrir.  Et, comme Caroline [ma part de Gourmands Disent] n’en raffole pas, nous n’en achetions jamais.

Un beau jour, nous avons dĂ©couvert la recette miracle permettant, Ă  chacun de nous, d’apprĂ©cier l’huĂźtre. 

Nous dĂ©gustons l’huĂźtre chaude. La recette n’est pas Ă  confondre avec les nombreuses suggestions d’huĂźtres gratinĂ©es. Dans notre cas, le coquillage est cuit Ă  la vapeur. Il conserve ainsi toute sa saveur et, n’est pas dessĂšchĂ© lors de la cuisson.

En toute sĂ©curitĂ©…

MĂȘme si nous utilisons un barbecue [avec couvercle, c’est nĂ©cessaire!] avec les risques liĂ©s Ă  l’usage d’un tel accessoire [brĂ»lure,…], nous nous affranchissons de l’ouverture de l’huĂźtre. Puisque celle-ci s’ouvrira toute seule en cours de cuisson [compter 12 Ă  13 minutes pour des huĂźtres de taille moyenne].

La « Final Touch »…

Nous prĂ©parons une petite sauce acidulĂ©e Ă  base d’huile d’olive. Nous aimons piocher parmi les produits de saison. Pour cette suggestion, nous avons profitĂ© de quelques raisins muscat et des premiĂšres noix fraĂźches.

P1330832

Ingrédients:

  • 1 douzaine par personne d’huĂźtres moyennes

Pour la sauce…

  • 1 citron bio
  • 4 cuillĂšres d’huile d’olive
  • Pulpe de 3 ou 4 raisins muscat
  • 2 ou 3 noix fraĂźches
  • Quelques brins de persil frais finement ciselĂ©s
  • Piment Rajasthan
  • De la coriandre fraĂźche finement ciselĂ©e

La recette:

  1. PrĂ©parer la sauce en mĂ©langeant les ingrĂ©dients [jus de citron, huile d’olive,…]. RĂ©server. P1330812
  2. Trier et laver les huĂźtres, les essuyer.
  3. Lorsque les braises sont Ă  point, mettre Ă  cuire les huĂźtres. Compter 13 minutes au barbecue [avec couvercle].
  4. Retirer les huĂźtres. GĂ©nĂ©ralement, elles seront toutes ouvertes. Vider la premiĂšre eau en conservant le chapeau de l’huĂźtre pour Ă©viter qu’elles ne se refroidissent trop vite. Ajouter la sauce. Replacer aussiĂŽt la coquille couvercle.
  5. Répartir dans les assiettes et, déguster aussitÎt.

 

Avec gourmandise, C&V.