[Ne jetez rien!] 🌿 Premiers radis. Beurre aux fanes.

Nous avons la chance [et, nous en mesurons encore plus la chance aujourd’hui alors que le dĂ©placements sont contraints] de disposer d’une variĂ©tĂ© de produits tout autour de nous. Le confinement n’empĂȘche pas la nature de poursuivre ses droits.

MalgrĂ© une ambiance trĂšs particuliĂšre sur notre marchĂ© ce matin, les principaux petits producteurs Ă©taient lĂ  gantĂ©s et au fait des mesures d’hygiĂšne imposĂ©es par les Ă©vĂšnements.

Nous nous sommes posĂ©s plusieurs fois la question si nous devions sortir ou pas. Nous ne sommes pas sortis en couple. Une quasi premiĂšre Ă  ce rendez-vous hebdomadaire qui nous est si chĂšre. Nous [je] Ă©tions prĂȘts Ă  rebrousser chemin si la situation virait Ă  n’importe quoi. Nous avons choisi un horaire plutĂŽt matinal. Les Ă©tals des producteurs Ă©taient distants les uns des autres de 2 ou 3 mĂštres [voir plus…], chacun Ă©tait armĂ© de gants et masques et avait matĂ©rialisĂ© Ă  sa maniĂšre les distances rĂ©glementaires. Contrairement Ă  l’habitude, nous n’avions pas le droit de toucher les produits. Le paiement Ă©tait souvent gĂ©rĂ© par une personne diffĂ©rente de celle qui conditionnait les produits. L’affluence Ă©tait trĂšs rĂ©duite et, les « chalands » conservaient leur distance sans non plus s’attarder. Nous avons lu ici et lĂ  diffĂ©rentes critiques concernant le maintient de ces marchĂ©s. Le marchĂ© de Vienne Ă©tant l’un des plus grands de France, il Ă©tait lĂ©gitime aussi de se poser la question. Nous [je] n’Ă©tions ni gantĂ©s ni masquĂ©s. Les quelques personnes que j’ai pu croiser Ă©taient Ă©galement seules. La raison paraissait l’emporter. Sans vouloir nous justifier [ni mĂȘme donner un avis tranchĂ© sur fallait-il ou…pas!] nous avons choisi [il me semble] une rĂ©ponse de proximitĂ© pour rĂ©pondre Ă  notre besoin de remplir notre frigo. 

[Sans transition…]

Sans charger notre panier plus que d’habitude, nous n’avons pas oubliĂ© les premiĂšres asperges, pommes de terre et carottes nouvelles, montagne de jeunes Ă©pinards, jeunes navets et quelques radis.

En cette pĂ©riode de confinement, il ne faut pas oublier de consommer des lĂ©gumes frais source essentielle de vitamines,…

Le radis est un lĂ©gume qui marque l’arrivĂ©e du Printemps comme l’asperge. Ils nous accompagne jusqu’Ă  l’Ă©tĂ©. Les premiers croquent sous la dente et sont particuliĂšrement doux.

En Cuisine…

Nous aimons les consommer tels quels avec quelques grains de fleur de sel, une pointe de beurre…simplement.

PĂ©riode de confinement oblige, peut-ĂȘtre un peu plus sensible au gaspillage, nous avons dĂ©cidĂ© de « cuisiner » les fanes. Nous avons ciselĂ© quelques feuilles pour aromatiser un beurre.

P1380472

Ce beurre aromatisé se congÚle trÚs facilement et, pourra venir relever viandes et poissons lors de vos prochains repas.

Avec gourmandise, C&V. 

Vous trouverez d’autres astuces [Anti Gaspi!] dans nos pages ainsi que quelques idĂ©es autour du radis.

Pensez Ă  limiter Ă©galement vos consommations de viande ou encore de poisson.

Prenez soin de vous et de vos proches

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.