[Ne jetez rien!] 🌿 Premiers radis. Beurre aux fanes.

Nous avons la chance [et, nous en mesurons encore plus la chance aujourd’hui alors que le dĂ©placements sont contraints] de disposer d’une variĂ©tĂ© de produits tout autour de nous. Le confinement n’empĂȘche pas la nature de poursuivre ses droits.

MalgrĂ© une ambiance trĂšs particuliĂšre sur notre marchĂ© ce matin, les principaux petits producteurs Ă©taient lĂ  gantĂ©s et au fait des mesures d’hygiĂšne imposĂ©es par les Ă©vĂšnements.

Nous nous sommes posĂ©s plusieurs fois la question si nous devions sortir ou pas. Nous ne sommes pas sortis en couple. Une quasi premiĂšre Ă  ce rendez-vous hebdomadaire qui nous est si chĂšre. Nous [je] Ă©tions prĂȘts Ă  rebrousser chemin si la situation virait Ă  n’importe quoi. Nous avons choisi un horaire plutĂŽt matinal. Les Ă©tals des producteurs Ă©taient distants les uns des autres de 2 ou 3 mĂštres [voir plus…], chacun Ă©tait armĂ© de gants et masques et avait matĂ©rialisĂ© Ă  sa maniĂšre les distances rĂ©glementaires. Contrairement Ă  l’habitude, nous n’avions pas le droit de toucher les produits. Le paiement Ă©tait souvent gĂ©rĂ© par une personne diffĂ©rente de celle qui conditionnait les produits. L’affluence Ă©tait trĂšs rĂ©duite et, les « chalands » conservaient leur distance sans non plus s’attarder. Nous avons lu ici et lĂ  diffĂ©rentes critiques concernant le maintient de ces marchĂ©s. Le marchĂ© de Vienne Ă©tant l’un des plus grands de France, il Ă©tait lĂ©gitime aussi de se poser la question. Nous [je] n’Ă©tions ni gantĂ©s ni masquĂ©s. Les quelques personnes que j’ai pu croiser Ă©taient Ă©galement seules. La raison paraissait l’emporter. Sans vouloir nous justifier [ni mĂȘme donner un avis tranchĂ© sur fallait-il ou…pas!] nous avons choisi [il me semble] une rĂ©ponse de proximitĂ© pour rĂ©pondre Ă  notre besoin de remplir notre frigo. 

[Sans transition…]

Sans charger notre panier plus que d’habitude, nous n’avons pas oubliĂ© les premiĂšres asperges, pommes de terre et carottes nouvelles, montagne de jeunes Ă©pinards, jeunes navets et quelques radis.

En cette pĂ©riode de confinement, il ne faut pas oublier de consommer des lĂ©gumes frais source essentielle de vitamines,…

Le radis est un lĂ©gume qui marque l’arrivĂ©e du Printemps comme l’asperge. Ils nous accompagne jusqu’Ă  l’Ă©tĂ©. Les premiers croquent sous la dente et sont particuliĂšrement doux.

En Cuisine…

Nous aimons les consommer tels quels avec quelques grains de fleur de sel, une pointe de beurre…simplement.

PĂ©riode de confinement oblige, peut-ĂȘtre un peu plus sensible au gaspillage, nous avons dĂ©cidĂ© de « cuisiner » les fanes. Nous avons ciselĂ© quelques feuilles pour aromatiser un beurre.

P1380472

Ce beurre aromatisé se congÚle trÚs facilement et, pourra venir relever viandes et poissons lors de vos prochains repas.

Avec gourmandise, C&V. 

Vous trouverez d’autres astuces [Anti Gaspi!] dans nos pages ainsi que quelques idĂ©es autour du radis.

Pensez Ă  limiter Ă©galement vos consommations de viande ou encore de poisson.

Prenez soin de vous et de vos proches