[Au royaume du faux] đŸŒŸâ€ŠđŸœïžâ€ŠđŸ„  Risotto de petit Ă©peautre et mousserons.

Nous avons redécouvert le petit épeautre. Un temps oublié, cette céréale retrouva ses lettres de noblesse avec le « bien-manger ».

Le petit Ă©peautre et le riz Arborio.

Le petit Ă©peautre et le riz Arborio sont deux aliments riches en amidon, bien que les quantitĂ©s varient lĂ©gĂšrement entre les deux. Ils se prĂȘtent tous deux trĂšs bien Ă  la prĂ©paration de recette crĂ©meuse.

Le petit Ă©peautre est une variĂ©tĂ© ancienne de blĂ© qui contient environ 65% de glucides, dont une grande partie est de l’amidon. En moyenne, le taux d’amidon dans le petit Ă©peautre est d’environ 55-60%.

Le riz Arborio est une variĂ©tĂ© de riz Ă  grains courts utilisĂ©e pour prĂ©parer le risotto. Il contient environ 79% de glucides, dont la majeure partie est de l’amidon. En moyenne, le taux d’amidon dans le riz Arborio est d’environ 74-76%.

En Cuisine…

Nous aimons le cuisiner Ă  la maniĂšre d’un risotto. Tout comme le riz, le petit Ă©peautre s’accommode au grĂ© des saisons et de nos envies


Pour cette recette, nous piochons dans nos placards de grosses poignées de mousserons séchées.

Histoire de « vrais mousserons ».

En terme de champignons, il existe de nombreux spĂ©cimens qui peuvent ĂȘtre toxiques; donc dangereux pour la santĂ©. Certains ressemblent Ă  s’y mĂ©prendre Ă  des champignons comestibles. Il est toujours conseillĂ© de faire preuve de prudence lors de la cueillette de champignons sauvages. Nous prĂ©fĂ©rons nous limiter Ă  ceux que nous connaissons.

Il existe au moins 2 variĂ©tĂ©s de « vrais mousserons »: le Marasmius oreades et le Tricholome de la Saint-Georges. Tous deux sont comestibles diffĂ©rents, bien qu’ils soient tous deux souvent appelĂ©s « vrai mousseron » dans certaines rĂ©gions.

Vrais mousserons 2.jpeg

 

Les différences entre ces deux champignons peuvent inclure leur apparence, leur habitat et leur goût :

  • Apparence: le Marasmius oreades [hauteur 2 Ă  8 cm et chapeau 2 Ă  5 cm de diamĂštre] a un chapeau en forme de cloche de couleur brun-jaune, avec des lamelles espacĂ©es sous le chapeau. Le Tricholome de la Saint-Georges [hauteur 10 cm et chapeau jusqu’Ă  15 cm de diamĂštre] a un chapeau en forme de cloche Ă©galement, mais de couleur plus claire (blanc crĂšme Ă  brun clair) et ses lamelles sont serrĂ©es.
  • Habitat: le Marasmius oreades est souvent trouvĂ© en grandes colonies dans les prĂ©s et les pelouses, tandis que le Tricholome de la Saint-Georges pousse dans les bois et les haies, souvent en solitaire ou en petits groupes.
  • GoĂ»t: le Marasmius oreades a un goĂ»t doux et dĂ©licat, tandis que le Tricholome de la Saint-Georges a un goĂ»t plus prononcĂ© et aromatique, avec une lĂ©gĂšre saveur de noisette.

Risotto de petit epeautre mousseron

Ingrédients:

  • Petit Ă©peautre (Ă©mondĂ©) [200 ml environ = 1 verre]
  • 500 ml de bouillon de lĂ©gumes
  • 1 oignon
  • Vin blanc sec (25 cl environ)
  • Huile d’olive
  • 50 g de mousserons sĂ©chĂ©s
  • Piment Chipotle Meco
  • Poivre du moulin [Jeerakaramundi]
  • Beurre
  • Parmesan
  • Quelques feuilles de persil frais

La recette:

Pour les mousserons


  1. Placer les champignons dans un bol d’eau tiĂšde pour les rĂ©hydrater [au moins 30 minutes avant de les utiliser]. Filtrer tout en conservant l’eau de trempage [Ă  ajouter au bouillon]. 
  2. Les faire revenir avec une noix de beurre sans les laisser se dessĂšcher. RĂ©server.

Pour le petit Ă©peautre


  1. Dans une casserole, mettre à chauffer 500 ml de bouillon de légumes. Maintenir le bouillon au chaud pendant toute la réalisation de la recette.
  2. Émincer l’oignon et le faire cuire dans une sauteuse à feu moyen, avec un bon filet d’huile d’olive, sans le laisser se colorer.
  3. Ajouter le petit Ă©peautre. Laisser cuire Ă  feu vif tout en remuant pour bien napper chaque grain d’huile d’olive.
  4. Ajouter le vin blanc. À partir de ce moment, la prĂ©paration ne devra plus se dessĂ©cher. Rajouter le bouillon petit Ă  petit sans pour autant noyer la prĂ©paration. Compter 30 minutes de cuisson Ă  feu vif [petits bouillons] pour un grain encore ferme sous la dent. GoĂ»ter pour juger de la cuisson.
  5. Cuisson terminĂ©e. Ajouter le parmesan rĂąpĂ©. Rectifier l’assaisonnement avec quelques tours de moulin Ă  poivre. Hors du feu, on ajoute une noix de beurre. 
  6. Ajouter les mousserons.
  7. Laisser reposer 5 minutes.
  8. Dresser les assiettes en ajoutant un peu de persil finement ciselé.

DĂ©guster aussitĂŽt.

Avec gourmandise, C&V.