Encore un soir de fainéants…

Il y a des soirs où l’on trouve plus ou moins facilement le chemin de la cuisine, où l’on a plus ou moins de temps, l’envie! Ces soirs-là, on espère qu’en ouvrant le frigo, il y aura un truc tout prêt…même pas à faire chauffer. Et, puis rongés par la culpabilité de manger sans plaisir,…