[On a la côte!] Côte de veau sauce estragon.

Pas encore lassés des barbecues? Faîtes chauffer les braises!

Nous vous proposons de cuisiner une côte de veau à la manière d’une côte de boeuf. Demander à votre boucher une tranche épaisse [4 à 5 cm!].

La viande de veau étant moins parfumée, nous avons réalisée une sauce à base d’estragon et de quelques épices.

P1080406

Ingrédients:

Pour 2 personnes…

  • 1 côte de veau de 500 à 600 g.

Pour la sauce…

  • 250 ml de crème liquide entière.
  • 100 ml de crème fraîche
  • 1 cuillère à soupe d’estragon
  • 1 cuillère a moka de Poudre à braises Epices Roellinger®
  • 1 cuillère à moka de fécule
  • 1 cuillère à soupe de vin blanc
  • Sel

La recette:

  1. Laisser la viande à température ambiante au moins 1 heure avant de la cuisiner.
  2. Préparer les braises.

Pour la sauce…

  1. Dans une casserole, faire chauffer à feu doux la crème avec l’estragon pendant une bonne dizaine de minutes. Ajouter la poudre à braiser. Laisser mijoter encore 5 minutes.
  2. Diluer la fécule dans le vin blanc. Ajouter à la préparation. Remuer en augmentant légèrement la puissance du feu [sans faire bouillir!]
  3. Saler. Goûter. Réserver au chaud.
  4. Pour la côte de veau…
  5. Pour une cuisson rosée, compter 8 à 9 minutes par face [cuisson sur les braises].
  6. Dresser selon l’inspiration.

Nous avions choisi comme compagnon de plat, un Meursault Blanc. Est-il besoin de vous dire que nous nous sommes régalés?!

Avec gourmandise, C&V.

Avantage prix!…si les prix s’envolent pour la côte de boeuf, compter environ 10 à 12€ pour une côte de veau de 500 à 600 g.

La Poudre à braises est une découverte assez récente pour nous. Nous serions tentés de l’utiliser également en substitution du standard bouillon cube…à creuser!

« J’ai mélangé les épices de feu que nous a donné la nature, six poivres différents et deux piments, aux épices de France pour créer cette poudre qui sublime les cuissons au feu de bois ou à la plancha des légumes, poissons et viandes.
Les poivres qui viennent du Japon, du Sri Lanka, de Madagascar ou encore de la Jamaïque apportent chacun leur caractère et leur force, leur goût si particulier à l’endroit où ils ont poussé, à la façon dont leurs grains ont été récoltés, séchés, sélectionnés. Ils entremêlent leurs parfums pour donner à cette poudre des arômes de feu, de chaleur et de profondeur qui s’accordent avec le piquant des piments. Et pour s’accorder au caractère impétueux de ces épices venues des quatre coins du monde, j’ai convoqué quelques herbes françaises, sarriette, romarin, laurier, thym et genièvre qui équilibrent le mélange.
Une poudre d’épices pour ceux qui aiment jouer avec le feu ! » [Olivier Roellinger]

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. gridelle dit :

    ta photo donne très envie de se régaler! j’aime énormément la petite sauce que tu proposes!

    Aimé par 1 personne

    1. Pour être franc,…à la base, je devais ramener de la basse côte de boeuf..et, « plantage » …côte de veau. Ma chère et tendre n’était pas très emballée. C’est vrai que le veau est moins goûteux…donc fonctionnement des méninges…et, hop petite sauce et….REGAL…La cuisine, c’est cela finalement… savoir REBONDIR. Bonne journée..

      J'aime

Cela vous a plu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s